Monday, 26 May 2008

India : the People

I realize in my little account of my visit to India, I forgot to tell you about the most moving and interesting aspect ; the people. This is because I was often to shy to take pictures of people, and more interested in listening to them.

In his book "Un'idea dell'India", Italian writer Alberto Moravia has said something like : "India is not a beautiful country, as Italy can be for example, or a "typical" country like Japan ; India is a continent whose major interest is the human factor". Well, I agree.

And as I cannot show it to you, here is a link to a wonderful website by professional photographer Claude Renault : http://mesimagesdinde.blogspot.com/

(In case you wonder the picture above is me trapped into giving money to a school in Mamallapuram, a town hit by the Tsunami. The little boy on the right, was bilingual though only 8 or 9, and a natural charmer).

4 comments:

KV said...

Lovely to see you with such a big smile on your face!


Kathy V in NM

Paul Sears Photography said...

I'm right there with you - sometimes people make the best subject matter, but it's so invasive to shoot them.

Koridwen said...

"India is a continent" je dis toujours que l'Inde n'est pas un pays mais un continent. Tellement de régions différentes, de cultures différentes (dans une même culture pourtant), de personnes, de couleurs, d'ambiances ... différentes, que l'on peut vraiment croire qu'il existe plusieurs pays à l'intérieur de ce grand pays.

Et ce sont bien les indiens qui font l'Inde. :)

Pour les photos le mieux est d'abord de se faire accepter puis oublier, pour enfin les prendre en photo tranquillement, sans les déranger. Pour ça il faut du temps.
Les indiens sont assez ouverts pour se faire prendre en photo en général (plus que les français par exemple ^^). Mais je comprends que ça soit difficile, même moi en tant que photographe je ne suis pas toujours à l'aise. :/

Merci pour ta photo-bisous, même floutée c'est chouet de te voir là-bas. :)

Hélène H said...

C'est-à-dire que pas mal d'Indiens m'ont demandé spontanément de les prendre en photo, souvent des inconnus, et je l'ai fait, en appréciant leur sens de l'esthétique et de la mise en scène. Mais je me ne sentais pas mettre ces photos en ligne.

Et puis comme je le dis, assez vite j'ai préféré entrer en échange plutôt qu'enregistrer. Le fait que je refusais de prendre les photos prescrites aux touristes semblent en avoir déstabilisé plus d'un lol

La photo-bisous est l'oeuvre du directeur de l'école :)